Accueil Webzine Agenda Liens Forum Galerie Les réponses à vos questions… Le CRIJ et le réseau d'information jeunesse…
Le CRIJ et ses partenaires
 
Réseau IJ
Santé
Législation
Etudes/ formations/ métiers
Sport
Environnement
Vacances/ voyage
Loisirs et culture
International
Emploi/ jobs/ stages
Arts plastiques
Informatique
Vie pratique
Médias
Cinéma
Musique
Photographie
Théâtre
Danse
Expositions
Bande dessinée
Prix/ bourses/ aides aux projets
Sciences
WebTV
Picardie en ligne
Développement durable
Economie solidaire
Usages 2.0
Picardie en ligne
Institutions/Citoyenneté
Europe
Création d'entreprise
Hébergement
 
 
Prix/ bourses/ aides aux projets
UNE NOUVELLE BOURSE AU BENEVOLAT LE 24 NOVEMBRE A AMIENS.
Pour toutes celles et tous ceux qui ont un peu de temps libre à partager.

Chaque année, France Bénévolat Somme sensibilise des centaines de personnes à l’intérêt d’un engagement associatif bénévole.
Que vous soyez étudiant, demandeur d’emploi, actif ou non, retraité, les bourses au bénévolat sont l’occasion de découvrir les multiples missions proposées par les associations partenaires de France Bénévolat Somme.
8 conseillers de FBS seront toute la journée à disposition des personnes intéressées pour les écouter, comprendre leurs attentes et étudier avec elles les missions les plus adaptées.
Avec plus de 180 propositions, cette bourse est une réponse concrète à celles et ceux qui cherchent à donner un sens à leur vie en allant à la rencontre des autres.
La dernière bourse au bénévolat de l’année 2011 se tiendra le jeudi 24 novembre de 10h à 19h dans les salles 1 et 2 de l’espace Dewailly à Amiens.

Prix/ bourses/ aides aux projets
Bourse de voyage Zellidja
L'association Zellidja en appui de la Fondation Zellidja (sous l'égide de la Fondation de France) permet aux jeunes de 16 à 20 ans de compléter leur formation scolaire par un voyage financé par une bourse pouvant aller jusqu'à 900 euros.

Le boursier doit partir seul dans le pays de son choix (en France ou à l'étranger) pour une durée minimale d'un mois, construire un projet de voyage sur un thème totalement libre, associé à un budget, et remettre à son retour un rapport d'enquête, un journal de route et un carnet de comptes.

Projets à soumettre avant le 31 janvier sur www.zellidja.com
L'association Zellidja est agréée par le Ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse et de la Vie Associative.
Laksana Hétroy
Association Zellidja
60, rue Regnault
75013 Paris
tel/fax. 01 40 21 75 32
info@zellidja.com

Europe
L'Actualité européenne

Présidence polonaise.

Du 1er juillet au 31 décembre 2011, la Pologne assure la Présidence tournante de l'Union européenne pour la première fois de son histoire. A tour de rôle, les Etats membres prennent effectivement la présidence du Conseil leur permettant ainsi d'avoir un impact sur l'évolution de l'Union.

Etudes/ formations/ métiers
Nouveau diplôme à l'ESAD
Depuis septembre 2010, l'école supérieure d'art et de design d'Amiens propose un diplôme national d'arts plastiques (DNAP) option art, images animées.

Les prochaines sessions de présélection
(pour l’année scolaire 2011-2012) auront
lieu les 13 et 14 mai 2011 et les sessions
d’admission auront lieu les 20 et 21 mai
2011. Date limite d’inscription : 15 avril
2011.

A noter : le DNSEP Art, images animées de-
vrait ouvrir en septembre 2013.
Source : Onisep

 
Réflexe > Numéro 4 > Peines de coeur ou problème de circulation ?

Avec près de 180 000 décès par an, les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité en France.
Prévention, traitement, solution thérapeutique, la guerre est désormais sur tous les fronts pour enrailler l’hécatombe.

Les facteurs de risque ont été clairement répertoriés :
- le tabagisme
- l'hypertension artérielle
- l'obésité
- les dyslipidémies
- le diabète
- la sédentarité
- le stress.

L’une des raisons de ce constat est l’aspect cumulatif des facteurs de risques. La consommation de tabac, une absorption régulière d’alcool, une alimentation trop riche et une inactivité chronique constituent la recette type de l’accident cardiovasculaire.
Il est délicat de jeter la pierre à un type de comportement plus qu’à un autre, le fait demeure que le nombre d’accidents vasculaires augmente de façon exponentielle notamment en Picardie.

En fait, voici les chiffres à connaître en matière de risques cardiovasculaires :
- • le poids (avec calcul de l’indice de masse corporelle chez l’adulte)
- • la pression artérielle : normale < 140/90 mm Hg (14/9).
- • le cholestérol total : normale < 2 g/l (à interpréter avec l’âge ; d’autres dosages peuvent être demandés par le médecin traitant).
- • la glycémie (taux de sucre dans le sang) : normale < 1g/l.

Notre belle région cumulerait-elle les mauvais points en matière de santé ?
Le manque d’activité physique semble être une des réponses mais de même que pour le cancer le maillon faible reste de défaut de dépistage volontaire de la population. Une fois constaté, le mal est déjà souvent bien installé et donc plus dur à combattre.
Cette philosophie du soin surclasse celle de la prévention chez nos compatriotes régionaux, qui, par crainte ou ignorance, boudent systématiquement les campagnes de dépistage

Les raisons pour lesquelles nous abordons le sujet sont simples, la population jeune en Picardie est une très mauvaise élève en matière de conduite à risques cardiovasculaires : 40% des 12/25 ans sont des fumeurs dont 34.2 % réguliers (source : baromètre santé 2000 ORS Picardie) et la mortalité due aux accidents cardiovasculaires supérieure de 10 % à la moyenne nationale.

La liste et les effets des accidents cardiovasculaires sont longs et pénibles. Hormis le décès, les séquelles sont souvent irréversibles, plus particulièrement en cas de d’incidents vasculaires cérébraux.
L'accident vasculaire cérébral (AVC), communément appelé "attaque", "ictus" ou "congestion cérébrale" est causé par une perturbation brutale de l'irrigation du cerveau. Il peut s'agir :
- d'une artère bouchée par un caillot de sang, ce qui bloque la circulation sanguine, provoquant ce qu'on appelle un AVC ischémique ou infarctus cérébral (80% des AVC),

- de la rupture d'une artère, déclenchant une hémorragie intracérébrale (15% des AVC),

- de la rupture d'une malformation vasculaire congénitale, entraînant une hémorragie méningée (5% des AVC). Il existe donc deux types d'AVC : les AVC ischémiques ou infarctus cérébraux les plus fréquents et les AVC hémorragiques. Les conséquences immédiates d'un AVC peuvent être très graves. L'accident vasculaire cérébral, qui touche environ 100 000 personnes chaque année en France, est considéré comme la troisième cause de mortalité et la première cause de handicap moteur.

Comment se manifeste-t-il ?
L'accident vasculaire cérébral peut entraîner un coma. Mais, le plus souvent, une fonction cérébrale ne se fait plus correctement. La lésion vasculaire entraîne une "souffrance" d'une région du cerveau : plusieurs fonctions du corps s'affaiblissent ou disparaissent. Peuvent être atteintes, selon la zone cérébrale touchée :
- les fonctions motrices : paralysie plus ou moins complète d'un ou plusieurs membres,
- les fonctions sensitives : diminution ou disparition de la sensibilité de la face ou d'un plusieurs membres,
- les fonctions visuelles : diminution de la vision, vision double (diplopie), baisse brutale de l'acuité d'un œil,
- les fonctions du langage : difficulté d'élocution et parfois à comprendre ce qui est dit,
- la mémoire,
- l'équilibre.

Le principal signe annonciateur de l’AVC est l'accident ischémique transitoire. Il ressemble à l'accident vasculaire : il peut se manifester par la paralysie d'une jambe ou d'un bras, ou des vertiges, la perte de la vision d'un œil etc. Mais cela ne dure pas et ne laisse aucune séquelle. La pire erreur à faire et de ne pas tenir compte de ces symptômes, il est primordial de se rendre à l'hôpital pour un bilan et un traitement éventuel.
C'est pourquoi le Programme Régional de Santé des maladies cardiovasculaires a privilégié la création d'un Pôle de Prévention et d'Education du Patient.
Chaque patient est envoyé au pôle par son médecin généraliste ou son spécialiste, une équipe pluridisciplinaire l’y accueille (médecin référent, cardiologue, psychologue, infirmière, diététicienne) afin d’établir un programme de prévention adapté à la situation de chacun (aide à l'arrêt du tabac, conseils de diététique, incitation à l'activité physique et soutien à l'observance médicamenteuse par exemple).
D'autres prestations viennent compléter le dispositif telles que : des séances d'information aux patients hospitalisés, des séances de relaxation et de gestion de stress, de cuisine thérapeutique, la formation des professionnels (IFSI, institut de formation en soins infirmiers - personnel de l'Education Nationale) à la prévention des risques cardiologiques, le soutien aux manifestations grand public comme le parcours du cœur ou la journée mondiale de lutte contre le tabac, des journées portes ouvertes à thème…

Le parcours du cœur, parlons en justement.

Initiés le 9 mars 1975 dans la région Nord-Pas-de-Calais par le Docteur Delbecque, les Parcours du Cœur sont organisés en France sous l’égide de La Fédération Française de Cardiologie depuis plus de 27 ans en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports et en collaboration avec de nombreuses fédérations sportives. L’objectif est de promouvoir auprès du grand public l’activité physique et sportive sans risque au titre de la prévention des maladies cardiovasculaires.
Le principe est d’encourager l’activité physique régulière et raisonnable, c’est un rendez-vous permettant aux participants de pratiquer des disciplines telles que marche à pied, vélo, natation, patins à roulettes et plus de cinquante autres activités sportives (inscrites en catégories I à IV de la nomenclature Mutuelle des Sportifs). Véritable lieu de rencontre entre le public et les professionnels de santé et du sport, toutes ces activités sont accompagnées d’information la prévention des maladies cardiovasculaires.
Cette année le parcours du cœur s'est déroulé le dimanche 30 mars 2003, une fois de plus, les partenaires ont été mobilisés afin d’organiser un parcours intéressant et ludique.
Un « Village Santé » a donc été implanté, à Amiens, place Gambetta (5 stands). Chaque atelier a proposé au public, l’évaluation, la découverte des facteurs de risques des maladies cardio-vasculaires sous couvert d’un avis médical et de conseils pour une bonne hygiène de vie.
A savoir :

Reprise de l’activité physique
Les gestes de premiers secours

Nocivité du tabac
Chamboule tout –Jeu
Inscriptions aux marches
Remise de diplôme


Les dessins enfants
La prise de tension
Inscriptions aux marches

Remise de diplôme

Prise de poids
Alimentation équilibrée – diététique
Boissons – Ravitaillement
Retour de marche

Bio
Dextro
Avis médical

Cinq parcours pédestres ont été prévus au départ du « Village Santé » aux heures suivantes : (remise d’un diplôme de participation)

- 1 circuit de 3 Kms « Patrimoine de la Ville » inscriptions toute la journée,
parcours libre.
- 1 circuit de 12 Kms, inscriptions 9 H 00, départ 9 H 15,
- 1 circuit de 5,5 Kms, inscriptions 9 H 00, départ 9 H 30,
- 1 circuit de 10 Kms, inscriptions en continu jusqu’au départ à 14 H 15,
- 1 circuit de 6 Kms, inscriptions en continu jusqu’au départ à 14 H 30.


Loin d’être une épreuve de force cette initiative a eut le mérite de faire rencontrer le public et les professionnels de ce type de prévention, aussi utile qu’agréable il fut pour vous le moyen de faire le point sur votre contexte cardiovasculaire et de pallier aux manques (ou aux excès !) liés à votre comportement.


Afin d’avoir plus d’informations sur le parcours du cœur , n’hésitez pas à contacter le club « cœur et santé » ou le Pôle de prévention et d’éducation du patient situé au 2 bis rue des Louvels à Amiens.


 
 
Archives métiers
Numéro 1
Numéro 2
Numéro 3
Numéro 4
Numéro 5
Numéro 6
Numéro 7
Numéro 8
Numéro 9
Numéro 10
Numéro 11
Numéro 12
Numéro 13
Numéro 14
Numéro 15
Numéro 16
Numéro 17
Numero 18
Numéro 19
Numero 20
Numéro 21
Numéro 22
Janvier 2009
N°23
Février 2009
N°24
Mars 2009 N°25
Avril 2009 - N°26
Mai - Juin 2009
N°27
Juillet - octobre 2009 N°28
Novembre - décembre 2009 N°29
Janvier 2010 N°30
Février 2010 N°31
Mars 2010 N°32
Avril 2010 N°33
Mai 2010 N°34
Juin 2010 N°35
Septembre 2010
N°36
Janvier 2011 N°37
Septembre 2011 N°38
Octobre 2012
Novembre 2013
Janvier 2014
 
 
 

Ce site est géré par le CRIJ de Picardie
Vous pouvez nous contacter par courrier électronique ici ou aux adresses suivantes :
Accueil : CRIJ de Picardie - Espace DEWALLY - 80000 Amiens - Tél. : 06 45 53 73 62
Administration : CRIJ de Picardie - 50 rue Riolan - 80000 Amiens - Tél. : 03 22 50 02 70